La Syrie s’embrase, qu’attend le monde ?

23 mars 2018
La Syrie s’embrase, qu’attend le monde

Au cours des dernières semaines, la guerre en Syrie a atteint un nouveau sommet dans l’horreur. La zone assiégée de la Ghouta orientale est devenue le théâtre d’une horrible violence qui a pris au piège 400 000 personnes civiles, les laissant sans aide médicale ou humanitaire. À mesure que les attaques s’intensifiaient, au moins 45 000 Syriennes et Syriens ont dû fuir leurs maisons, laissant celles et ceux qui restaient devant un sort incertain.

Cette tragédie survient au moment où on souligne la septième année de la guerre en Syrie. Les combats dans la Ghouta orientale, qui ont tué environ 1 000 enfants, femmes et hommes en moins d’un mois, nous rappellent sombrement que ce conflit est loin d’être terminé. La population civile trouve refuge dans des tunnels pour échapper aux frappes aériennes et aux bombes. Les hôpitaux et les centres de défense civile étant pris pour cibles, les personnes blessées ne peuvent se faire soigner et les personnes prises sous les décombres ne peuvent être rescapées.    

On craint que les scènes vécues dans la Ghouta ne se reproduisent ailleurs, dans d’autres zones contestées du pays. Déjà, la ville kurde d’Afrin, prise par les forces turques, a entraîné le déplacement de plus de  100 000 personnes; l’est d’Alep et Idlib sont aussi menacées par une vague d’attaques de plus en plus fortes à mesure que les forces gouvernementales tentent de reprendre le contrôle final, par tous les moyens possible. Face à cette stratégie « capitulez ou mourez », nous craignons que des crimes contre l’humanité ne soient commis.

Le pape François a lancé un appel pour mettre fin  à cette situation « inhumaine » qui viole la dignité humaine du peuple syrien. La communauté internationale n’a pas seulement l’obligation morale de faire cesser ces combats, elle en a aussi l’obligation légale.

Le 24 février dernier, le Conseil de sécurité des Nations Unies, incluant la Russie, a voté en faveur d’un cessez-le-feu d’un mois. Toutefois, certaines concessions ont permis que les combats continuent, et les leaders du monde sont encore confrontés à la souffrance de populations civiles qui n’ont que peu ou pas accès à l’aide et ne peuvent même pas s’enfuir, puisque leur sécurité en cas d’évacuation n’est pas toujours garantie.    

La communauté internationale doit agir pour mettre fin à cette guerre. L’aide médicale et humanitaire doit pouvoir rejoindre les personnes les plus vulnérables, et il doit y avoir un engagement ferme à trouver une solution politique à ce conflit. Développement et Paix – Caritas Canada, avec le soutien d’Affaires mondiales Canada, continue de travailler avec de nombreux partenaires en Jordanie, au Liban, en Turquie et en Syrie, dont Caritas Liban et Caritas Jordanie, afin de répondre aux besoins des personnes réfugiées et des plus vulnérables en Syrie, et de soutenir des initiatives de construction de la paix.

Nous sommes préoccupés par la sécurité des femmes et des hommes qui travaillent au sein de nos organisations partenaires dans les zones assiégées de Syrie, et par celle des personnes qu’ils essaient courageusement d’aider.  

Notre partenaire PAX, une organisation de construction de la paix qui travaille avec de jeunes leaders dans les communautés affectées par les conflits pour promouvoir l’inclusion et la paix, a fait parvenir à la communauté internationale un rappel urgent à remplir son rôle soit, celui de faire en sorte que les résolutions adoptées par les Nations Unies soient respectées; de surveiller le respect du droit international et les droits des populations civiles; de soutenir des initiatives post-conflits qui misent sur la réconciliation et non sur le sectarisme, et de faire en sorte que les crimes de guerre fassent l’objet d’enquêtes et de poursuites.  

 

Demandez au premier ministre d’agir pour la paix en Syrie

Depuis le début de la guerre en Syrie en 2011, plus de 470 000 personnes ont perdu la vie, et, selon le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) :

  • 5,4 millions de Syriennes et de Syriens sont réfugiés dans d’autres pays
  • 13,1 millions de personnes en Syrie ont besoin d’aide humanitaire
  • 6,1 millions de personnes sont des déplacées internes
  • 2,98 millions de personnes vivent dans des zones assiégées ou difficiles à atteindre

Aujourd’hui, alors que la Ghouta orientale et d’autres zones sont confrontées à une dévastation massive et à une pluie de bombes qui s’abat sur les populations civiles, le monde doit agir. Devant les horreurs du passé, nous avions dit : plus jamais ça. Vient aujourd’hui le moment de traduire ces mots en gestes concrets.

Signez notre pétition demandant au gouvernement canadien de : 

  • Renforcer son action sur la scène diplomatique internationale afin de trouver une paix durable au détriment d’une action militaire et en amenant la voix de la société civile syrienne à la table des négociations;
  • Sécuriser des itinéraires d’acheminement de l’aide humanitaire internationale afin que celle-ci puisse atteindre les personnes les plus vulnérables;
  • Favoriser la cohésion sociale entre les réfugiés syriens et leurs populations hôtes à travers la mise en œuvre de projets pouvant assurer leurs moyens de subsistance. 

 Je signe maintenant !

 

Prière pour le peuple Syrien

Dieu éternel, source de toute compassion 
La promesse de ta miséricorde et de ton pardon remplit nos cœurs d’espoir. 
Entends les cris du peuple syrien, 
Donne la guérison aux personnes victimes de violence, 
Accorde la consolation à celles et ceux qui pleurent les morts, 
Soutiens les voisins de la Syrie, 
Qui accueillent et soignent les réfugiés, 
Change les cœurs de ceux qui ont pris les armes, 
Et renforce la détermination des artisans de paix.

 

Dieu d’espérance et de miséricorde,
Ton Esprit Saint nous porte au-delà de nous-mêmes et de nos propres besoins.
Inspire aux dirigeants de préférer la paix à la violence
Et de rechercher la réconciliation avec leurs ennemis.
Inspire à l’Église du monde entier la compassion pour le peuple syrien,
Et accorde-nous d’espérer un avenir de paix construit sur la justice pour tous.
Nous te le demandons par Jésus Christ, Prince de la Paix et Lumière du monde,
Qui vit et règne pour les siècles des siècles.
Amen.

 

Pétition:

Pour le peuple de Syrie, que le Seigneur renforce la volonté des leaders à mettre fin aux combats
Et à choisir un avenir de paix.
Prions le Seigneur…

 

[Cette prière est tirée de Catholics Confront Global Poverty, recueil réalisé en collaboration par la Conférence des évêques catholiques des États-Unis et l’organisme Catholic Relief Services.]

 

 

Donnez dès aujourd’hui !

Développement et Paix – Caritas Canada travaille avec des partenaires en Jordanie, au Liban, en Turquie, et en Syrie pour apporter une aide indispensable aux personnes les plus affectées par ce conflit et pour soutenir la paix dans la région.